top of page
Rechercher

Les passifs agressifs : qui sont-ils ?

Le terme "passif-agressif" est utilisé pour décrire une personne qui adopte un comportement passif et qui exprime son hostilité de manière indirecte ou cachée. Les personnes passives-agressives ont souvent du mal à exprimer leur colère ou leur frustration de manière directe et préfèrent utiliser des comportements passifs, tels que l'ignorance, la procrastination ou la manipulation, pour exprimer leur mécontentement.


Par exemple, une personne passive-agressive peut ignorer les demandes répétées de son conjoint pour faire une tâche ménagère particulière, tout en prétendant qu'elle n'a pas entendu la demande ou qu'elle l'a oubliée. Elle peut également utiliser des phrases telles que "Je suppose que je n'ai pas d'autre choix" ou "Peut-être que je ne suis pas assez intelligent pour comprendre" pour exprimer son ressentiment sans avoir à l'exprimer directement.



Les comportements passifs-agressifs peuvent être très frustrants pour les autres personnes qui interagissent avec la personne, car ils peuvent sembler très déroutants et difficiles à comprendre et provoquer une escalade de la tension et de la frustration dans les relations interpersonnelles.


« Passif agressif » : un terme qui en dit long


Le terme "passif-agressif" est apparu pour la première fois dans le domaine de la psychologie et de la psychiatrie dans les années 1940. Le concept a été introduit pour décrire un type de comportement hostile, mais indirect, qui était souvent observé chez les patients atteints de troubles de la personnalité.


Le psychiatre américain George K. Simon a été l'un des premiers à développer une théorie cohérente de la personnalité passive-agressive, en décrivant les caractéristiques et les comportements des personnes qui adoptent ce type de comportement. Depuis lors, le concept de passivité-agressivité est devenu couramment utilisé dans le langage courant, en particulier pour décrire des comportements d'hostilité indirects ou subtils dans les relations interpersonnelles.


Bien que le terme "passif-agressif" puisse être utilisé de manière informelle pour décrire divers comportements, il reste un concept important dans les domaines de la psychologie et de la psychiatrie pour comprendre les troubles de la personnalité et les troubles de l'humeur qui peuvent être associés à des comportements passifs-agressifs.



Les attitudes du passif-agressif : du rebelle au bourreau


Les attitudes présentent un mode de communication indirecte, qui évite les confrontations directes et les résolutions de conflits ouverts, ce qui peut créer de la confusion, du stress et de l’anxiété chez les personnes qui interagissent avec la personne passive-agressive.


Procrastination

La personne retarde délibérément l’exécution d’une tâche ou d’une responsabilité, ce qui peut causer du stress et de l’anxiété à ceux qui comptent sur elle.


Sarcasme :

La personne utilise un ton sarcastique ou ironique pour exprimer son désaccord ou son mécontentement, mais de manière indirecte.


Le silence :

La personne refuse de communiquer ou de répondre aux demandes ou aux questions, faisant ainsi passer un message négatif ou humiliant.


La victimisation

La personne se plaint de manière exagérée de situations difficiles ou de problèmes qu’elle rencontre, tout en évitant de chercher des solutions ou de prendre des mesures pour résoudre le problème.


La manipulation

La personne utilise des stratégies subtiles pour obtenir ce qu’elle veut, plutôt que de demander directement.


L’oubli

La personne oublie délibérément des engagements ou des promesses, oublie de faire des tâches importantes, afin de faire passer un message sans avoir à dire quoi que ce soit.



Des comportements aux lourdes conséquences


Le comportement passif-agressif peut avoir de nombreuses conséquences sur les personnes qui en sont victimes :


Sentiment de frustration 

Le comportement passif-agressif peut causer beaucoup de frustration chez les personnes qui en sont victimes, car elles ont souvent du mal à comprendre ce qui se passe. Elles peuvent ressentir de l’impuissance et de la confusion face à ce comportement.


Difficulté à communiquer 

Les personnes passives-agressives ont souvent du mal à communiquer clairement leurs besoins et leurs désirs, ce qui peut entraîner des malentendus et des conflits. Cela peut rendre la communication difficile pour les personnes qui doivent interagir avec elles.


Faible estime de soi

Les personnes qui sont souvent la cible de comportements passifs-agressifs peuvent commencer à se sentir mal dans leur peau et à ressentir une faible estime de soi. Elles peuvent commencer à se demander si elles ont fait quelque chose de mal ou si elles sont responsables des comportements de l’autre personne.


Stress et anxiété 

Le comportement passif-agressif peut entraîner beaucoup de stress et d’anxiété chez les personnes qui en sont victimes



Victime ou bourreau : il n’y a qu’un pas ?


Le comportement passif-agressif peut être utilisé, à la fois par les victimes et les bourreaux, car il s’agit d’un comportement qui peut être utilisé pour exprimer l’hostilité ou la frustration de manière indirecte. Cependant, il est important de noter que le comportement passif-agressif peut également être un mécanisme de défense utilisé par des personnes qui se sentent impuissantes ou qui ne sont pas en mesure d’exprimer leurs sentiments de manière ouverte et directe.


Dans certains cas, une personne peut utiliser un comportement passif-agressif pour éviter de prendre des responsabilités ou de faire face aux conséquences de ses actions, ce qui peut la qualifier de bourreau. D’un autre côté, une personne qui subit des abus ou qui vit une situation difficile peut également adopter un comportement passif-agressif comme mécanisme de défense pour protéger sa propre estime de soi et éviter les affrontements directs avec son bourreau.


Il est donc important de prendre en compte le contexte et les circonstances dans lesquels le comportement passif-agressif est apparu et utilisé pour déterminer si une personne est une victime ou un bourreau. Dans tous les cas, il est important de travailler sur la communication ouverte et directe pour résoudre les problèmes et éviter d’aggraver les tensions.



404 vues0 commentaire

Comments


bottom of page